Perte blanche

VOICI LA RECETTE GRAND-MÈRE POUR SOIGNER LES PERTES BLANCHES

  • Le 01/09/2020
  • 0 commentaire

VOICI LA RECETTE GRAND-MÈRE POUR SOIGNER LES PERTES BLANCHES 

Une grande majorité des femmes souffrent de pertes blanches mais il n'est pas toujours facile d'en parler librement et ce, même à son médecin ou son gynécologue ou à son partenaire. Pourtant, ces pertes blanches sont normales et révélatrices d'une bonne santé intime

Chères dames et chères sœurs, avez vous des pertes vaginales ? 


Pas de panique!  C'est tout à fait normal. Ces pertes blanches varient en fonction du cycle menstruel de la femme et peuvent également révéler une infection.

Vous pouvez avoir certains écoulements non sanglants au niveau du vagin. Parfois, ils sont même plus abondants qu’a l’accoutumée. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez vous inquiéter. Ces pertes blanches peuvent être tout à fait normales même si elles sont inhabituelles.


1- QU'EST CE QU'UNE LEUCORRHÉE ?

En gynécologie, une leucorrhée est un écoulement non sanglant provenant de l'appareil génital féminin (vagin)
Elle peut être physiologique (par sécrétion de glaire cervicale et desquamation vaginale) ou pathologique témoignant d'une infection le plus souvent d'une vaginite.
Partir de la puberté, lorsqu'une jeune fille a ses règles, les pertes blanches apparaissent. À quoi servent-elles ? Inodores et incolores (transparentes ou légèrement blanches), elles ont tout d'abord un rôle nettoyant. 
Le vagin étant une cavité ouverte vers l'extérieur, des corps étrangers comme les germes peuvent s'y introduire. Ces écoulements, appelés aussi leucorrhées, sont sécrétées par l'utérus et le vagin pour le nettoyer, le débarrasser des cellules mortes. 
TISANE-THE POUR LES KYSTES ET FIBROMES
 
La quantité des pertes varie d'une femme à l'autre et en fonction des différentes phases du cycle menstruel. Juste avant et juste après les règles, il y a peu de pertes. Elles sont en générales épaisses, plutôt blanches. 
Ensuite, leur quantité s'intensifie au moment de l'ovulation : ces pertes sont alors transparentes et filantes et permettent d'acheminer les spermatozoïdes jusqu'à l'ovule. Tout cela est normal et physiologique, il n'y a pas à s'inquiéter.
 
Bien que le terme leucorrhée signifie littéralement « sécrétion blanche », la couleur de la sécrétion vaginale peut varier en fonction de la cause : elle peut aller d'une sécrétion laiteuse à verdâtre. Les écoulements sanguinolents sont à considérer comme des métrorragies. On considère comme anormales des pertes vaginales malodorantes ou responsables d'irritation et de démangeaison.
 
Elles proviennent essentiellement de la glaire cervicale, de la desquamation vaginale, du transsudat vaginal des plexus veineux, et des sécrétions des glandes vulvaires (glandes de Skene et de Bartholin). 
Les femmes adultes non ménauposées en produisent entre 1 ml et 4 ml par jour, avec des variations en fonction de l'âge, de la date dans le cycle menstruel, de la prise éventuelle d'hormones. Ces sécrétions présentent naturellement des pics importants en cas d'excitation sexuelle.
 
 
2- D’OÙ VIENNENT LES PERTES BLANCHES ?
 
Ces dernières proviennent d’une inflammation du vagin ou du col de l’utérus (cervicite), selon le cas, elles sont blanchâtres ou jaunâtre (cervicite). 
 
Elles se reconnaissent aussi au fait qu’elles sont malodorantes, visqueuses et qu’elles s’accompagnent de sensations de brûlures. Dans ce cas, il vous faudra agir et consulter un médecin. Le diagnostic une fois établi, vous pourrez cependant choisir d’opter pour un traitement naturel.
 
 
3- QUAND N'EST IL DES INFECTIONS ? 
Si les pertes vaginales sont très importantes, de couleurs variables et sentent plutôt mauvais (certains parlent d'une odeur de poisson), que vous avez des démangeaisons et des gonflements de la vulve et du vagin, vous souffrez peut-être d'une vaginose bactérienne, une infection vaginale. 
 
Notez toutefois que cette infection n'est pas due à une mauvaise hygiène intime. Un germe, le Gardnerella vaginalis, est responsable de la plupart de ces infections. Il entraîne un déséquilibre de la flore.
 
Certaines infections peuvent être sexuellement transmissibles. Parmi ces MST, la vaginite à trichomonas. C'est un parasite que l'on peut recevoir et transmettre à son partenaire. Les hommes ont très peu de symptômes mais peuvent être également contaminés. Les pertes vaginales sont dans ce cas de figure-là jaunâtres ou verdâtres et sentent mauvais. Démangeaisons et douleurs au moment d'uriner accompagnent ce parasite. Consultez rapidement votre médecin pour éviter à cette infection de se répandre vers les voies urinaires.
 
 
4- ET ENFIN VOICI LA RECETTE GRAND-MÈRE POUR SOIGNER LES PERTES BLANCHES
 

Avant de vous livrer cette recette facile à faire de la grand mère, les sages du Centre Santé Bio vous informent que nous disposons des tisanes-remèdes à base de plantes pour soigner définitivement tous les cas de fibromes, pertes blanches, des odeurs vaginales et autres cas d'infertilité féminine. 

NOS PACKS COMPLETS 

 
 
NOTRE REMEDE POUR SOIGNER LES PERTES BLANCHES.
 
 

Ingrédients 
*      15 à 20 grammes d'écorce de cannelle 
*       1 Litre d'eau
 
Mode d'emploi : 
infusez 10 à 15 g d’écorce de cannelle par litre d’eau.
 
Utilisation 
Prenez 3 tasses par jour.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

hepatite-virus-traitement-naturel-plante-tisane-thé-charge-virale-solution-afrique-bio-sante-naturelle-diabete-cancer-foi-sympto

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire